lundi 23 avril 2018

Be my BFF...

J'ai toujours adoré les sacs à main qu'ils soient petits ou grands, portés main ou épaule, en cuir ou en tissu, je trouve que c'est l’accessoire qui parfait une tenue...

Lorsque je suis devenue maman, j'ai naïvement pensé que ça continuerait et que je trouverai facilement un joli sac pour mettre tout le kit de survie de la grenouille. Mais en fait, non. J'ai lutté un certain temps, en conservant mes grands sacs hyper classes mais vraiment pas franchement pratiques avec 2 pauvres compartiments, pas de matelat à langer et puis j'ai dû redescendre sur terre et admettre avec regrets qu'il fallait privilégier la praticité au style...

Par hasard, lors d'une commande de fringue de grenouille chez La Redoute, un sac à langer était offert... et comment vous dire il était MOCHE. Tout ce que je détestais et que je voulais éviter, la couleur pastel hyper salissante avec le lapinou trop cul-cul et sa carotte, le côté bandoulière, soit il n'avait rien pour lui à part le fait d'être pratique ou presque.

Je n'ai pas voulu investir, et surtout je n'ai pas trouvé de modèles qui me plaisent réellement. Le sac moche a fait la navette entre chez nous et la nounou et lorsqu'on sortait on prenait un bon vieux sac à dos qui permettait d'avoir les mains libres et me donnait l'illusion d'avoir 18 ans...

Et puis un jour, au détour d'une Shopping Press Party, j'ai découvert la marque Ju-Ju-Be et là je me suis dis, mais pourquoi je n'ai pas eu ça pour ma grenouille...

Leur sacs sont justes canons, il existe un large éventail de styles, de dimensions ou de fonctionnalités et pleins de motifs originaux...





Soit, il y en a pour tous les goûts et tous les besoins...
Et surtout, on peut enfin trouver des sacs à langer qui se portent vraiment au dos tout en étant confortables et pratiques.
Les sacs ont des finitions très classes et qualitatives et les tissus sont traités teflon et antibactériens donc ce sont des sacs qui sont faciles d'entretien et qui tiennent dans le temps.


Ce que j'apprécie c'est le fait de pouvoir choisir un motif et de décliner les articles dont on a besoin : pochettes, bavoir, étui pour tétine, porte-monnaie... Mais c'est aussi particulièrement le fait que ce soit un sac à langer mais que l'on  peut porter comme n'importe quel sac. C'est donc un investissement dans le temps et pas juste pour les premières années de bébé.

D'ailleurs depuis la rentrée (tu sens un peu la nana qui est à la bourre dans ses publications...) j'utilise un sublime BFF comme cartable.

modèle BBF motif the knight stars

Je l'utilise le week-end lorsque l'on est en vadrouille pour mettre le nécessaire de la grenouille. Maintenant qu'elle est grande c'est principalement une bouteille d'eau, son goûter mais aussi de quoi l'occuper. Et je l'utilise surtout la semaine car dans le cadre de mon travail, je suis amenée à faire cours dans plusieurs sites et souvent je ramène du travail à la maison et pour cela le BBF est juste parfait.
Sa forme donne un style un peu old-school et rappelle les cartables d'antan et ses multiples poches et compartiments permettent de ranger mes affaires persos (comme le portable, les clés, le portefeuille...) et mes affaires de prof.
Dans les deux cas ça me permet d'avoir un seul et même sac et pour moi qui suis tête en l'air c'est top. Et en plus il est hyper confortable...

Même auprès de mes élèves qui sont pourtant très critiques il a du succès...

C'est à mon sens un cadeau idéal pour une naissance car c'est un cadeau pour l'enfant mais avant tout pour la maman ( et pourquoi pas pour le papa, un collection XY leur est même dédiée)

Si vous voulez craquer, vous pouvez retrouver la marque sur le site de JuJuBe ou le site French Flair

mercredi 21 mars 2018

On a pimpé Sven avec Libéron {DIY}

L'été dernier lors d'une soirée créative j'ai découvert la marque Libéron . Je la connaissais déjà pour les vernis bois mais pas pour les peintures et j'ai été agréablement surprise.
La marque à une large palette de choix de couleurs ou d'effets, idéale pour plein de supports...


Parfait pour me donner envie de pimper mon intérieur.
Ma première victime fut Sven...